INTERCONNECTEUR GRIDLINK EN CHIFFRES

AMÉLIORER LA FOURNITURE D'ÉLECTRICITÉ EN EUROPE

L’interconnecteur GridLink est un nouvel interconnecteur électrique haute tension de 1,4 GW entre le Royaume-Uni et la France permettant à chaque pays de répondre à ses besoins énergétiques pour les 25 prochaines années.

Une fois opérationnel, GridLink transportera suffisamment d’électricité pour approvisionner 2,2 millions de foyers en France et au Royaume-Uni.

Présentation de GridLink

GridLink est un nouveau projet d’infrastructure important qui installera deux câbles à courant direct à haute tension (HVDC) sous la mer pour relier Dunkerque en France et Kingsnorth au Royaume-Uni.

La longueur totale de sa ligne sous-marine sera de 137 km, ce qui en fera l’un des plus courts interconnecteurs entre le Royaume-Uni et l’Europe. GridLink constitue une avancée majeure pour répondre aux besoins énergétiques futurs du Royaume-Uni et de la France.

GridLink a été sélectionné comme Projet d’intérêt commun (PCI) par la Commission européenne. Les PCI sont des projets d’infrastructure transfrontaliers clés qui relient les systèmes énergétiques des pays européens pour aider à atteindre les objectifs de la politique énergétique et du changement climatique. En tant que PCI, GridLink a également réussi à obtenir une subvention de développement pouvant atteindre 15,1 millions d’euros de la part d’Interconnexion Europe, une initiative de financement européenne développée pour investir dans des projets d’infrastructure stratégiques.

Pourquoi construire un interconnecteur ?

Les interconnecteurs améliorent la connexion des producteurs d’électricité aux consommateurs, notamment en renforçant la distribution des énergies renouvelables et en assurant la sécurité en cas d’interruption de l’approvisionnement en électricité due aux conditions météorologiques, aux difficultés rencontrées par les producteurs d’électricité ou aux défaillances du réseau. En conséquence, cela permettra également de réduire le coût de l’électricité pour les consommateurs, l’industrie et les entreprises.

L’interconnecteur contribuera également de manière significative à la réduction des émissions de carbone en permettant le déplacement de combustibles fossiles par d’autres sources d’énergie. La réduction prévue est de l’ordre de 20 millions de tonnes de CO2 sur la durée de vie du projet.